paroletsilencefheyoan

paroletsilencefheyoan

Humeur du jour

Deux choses m'ont donné la pêche ce matin ! Le film que j'ai regardé hier sur arte, et ce matin, le portrait rapide du président uruguayen dans Metropolis, toujours sur arte...

Le film d'abord : Mine Vaganti*

Le scénario :
Au sein d'une grosse famille bourgeoise de l'Italie, le père veut laisser la direction de l'usine de pâtes à ses fils. L'aîné y travaille déjà, le benjamin est parti à Rome faire ses études de commerce. Avant un dîner où les futurs associés de l'usine seront invités, le plus jeune confie à son frère aîné qu'il a l'intention d'avouer son homosexualité en public, au cours du dîner. Il veut ainsi s'autoriser à vivre sa vie : devenir écrivain et vivre avec son ami à Rome. Coup de théâtre : c'est le frère aîné qui avoue le premier son homosexualité au cours du dîner.

Mon avis :
Ce film est plein de sensibilité, de finesse, d'humour et d'humanité. Le personnage de la nonna (la grand-mère), magnifique, se construit peu à peu tout en filigrane. Tout est surprenant, depuis la façon dont l'intrigue est menée et jusque dans sa résolution.
 
J'ai adoré renouer avec la musicalité de la langue italienne, ce qui a bien entendu ajouté à mon émotion.

Le portrait de Pepe Mujica, président de l'Uruguay :

Je ne savais même pas que l'Uruguay, à l'heure actuelle, était  une démocratie. Et quelle démocratie ! Lorsque j'ai découvert ce président amazing, comme diraient les Américains du Nord, sidérant... j'ai fait une pause dans mon emploi du temps réglé du matin, afin de pouvoir suivre ce reportage jusqu'au bout !

Le portrait :
José Mujica est marié à Lucia, elle-même sénatrice, et ils partagent une même vision du monde et de la vie. Pepe (son surnom), bien que président, se déplace toujours à scooter lorsqu'il est seul, continue à vivre et travailler avec sa femme dans leur ferme, reste un homme du peuple simple comme les autres. Lorsqu'il se déplace en voiture, il lui arrive de prendre un stoppeur qui travaille à l'usine d'à côté. Lorsqu'il se rend en visite chez un chef d'état ou de gouvernement étranger, il porte un costume noir et une chemise blanche dont le col reste ouvert sur le cou, sans cravate. Et pourtant, tous les chefs d'état étrangers le respectent comme un modèle de la démocratie.

Ma réaction :
Je suis heureuse de savoir qu'il existe des gens tels que lui dans le monde. Il s'ajoute à ma liste des personnes que j'admire le plus, au côté du Dalaï Lama, par exemple, et cela, sans couleur politique ou religieuse, juste pour la personnalité hors du commun de ces hommes qui sont amenés à conduire d'autres hommes, seulement guidés par leurs vraies valeurs humaines et enclins à concrétiser leurs idéaux humanistes.
 

19/03/15
 
*Mine Vaganti, traduit par Le Premier qui l'a dit :

VO sous-titrée en français.
Sorti l'été 2010.
Réalisateur : Ferzan Özpetek**
Acteur principal : Riccardo Scamarcio
Actrice principale : Nicole Grimaudo
La grand-mère : Ilaria Occhini
 
Les articles sur Jose Mujica :

 
** Ferzan Özpetek est un réalisateur Turco-Italien, né en 59 à Istanbul.
Il étudie plusieurs matières artistiques à Rome dans les années 70.
Il a aussi réalisé Hammam, Le dernier Harem, Tableau de Famille et La Fenêtre d'en face.
 


19/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres