paroletsilencefheyoan

paroletsilencefheyoan

Matthieu Ricard, un moine bouddhiste d'origine française...

Émission sur Arte, Matthieu Ricard, une voie bouddhiste...

 

Résumé du programme télévisé :

 

Moine tibétain, interprète français du dalaï-lama, auteur de livres reconnus sur le bouddhisme et la méditation, Matthieu Ricard est également photographe, expert scientifique et économique. Jeanne Mascolo de Filippis l'a suivi sur la route, entre colloques et actions humanitaires, et l'a filmé avec ses proches, retraçant ainsi son parcours intime et professionnel.

 

Mon regard :

 

Je suis tombée « par hasard » sur cette émission, hier dimanche aux alentours de midi...et je n'ai pu me décrocher de mon poste de télévision. Le témoignage de Matthieu Ricard m'a littéralement absorbée. J'étais déjà très sensible à la cause des Tibétains et aux paroles d'amour et de paix du Dalaï-lama, cela n'a sans doute pas été difficile de retenir de ce fait toute mon attention...

 

Matthieu Ricard a un site : http://www.matthieuricard.org/ et sur la page suivante :

http://www.matthieuricard.org/books/categories/livres-d-auteur il est possible de retrouver sa bibliographie, notamment Le Moine et le Philosophe, dialogue avec son père Jean-François Revel...

 

Son dernier livre s'intitule Plaidoyer pour l'Altruisme. Lorsque j'ai compris que Matthieu Ricard disait des mots que j'aurai envie de retenir, j'ai attrapé un papier et un stylo et je me suis mise à griffonner des notes... Les premières portent notamment sur l'altruisme, en effet : L'enseignement du bouddhisme consiste à renoncer aux causes de la souffrance ( égoïsme, jalousie, etc...). Il est important d'avoir un souci constant de cultiver l'altruisme. Être altruiste, c'est à la fois faire le bonheur des autres et le sien.

 

A propos de son travail de traducteur du Dalaï-lama :

Il ne savait pas qu'on allait lui demander ce service. En fait, il venait en simple auditeur assister à une intervention du Dalaï-lama en France, lorsque le Dalaï-lama a posé la question de la traduction en français. On lui a répondu que la première traduction se ferait en anglais, et qu'on pourrait alors la traduire en français... Mais le Dalaï-lama a souhaité qu'on passe directement du tibétain au français grâce à Matthieu Ricard. C'était impressionnant pour lui, car il n'avait jamais fait un tel travail. On le voit prendre des notes en écoutant le Dalaï-lama avant de proposer une traduction. Il témoigne : Un maître spirituel peut parler parfois pendant 5-10 minutes. L'essentiel est de ne pas perdre le fil, surtout ne pas oublier le début, sinon, cela n'a plus de sens. Le pire, c'est l'interruption. C'est comme un verre qui se casse...

 

Extrait de son site :

Matthieu Ricard est le fondateur de Karuna-Shechen, une association à but non lucratif avec pour idéal la compassion en action. Depuis 2000, Karuna-Shechen initie et gère des projets spécialisés dans la prestation de soins de santé primaires et de services éducatifs et sociaux aux populations défavorisées en Inde, au Népal et au Tibet.
 
Karuna-Shechen travaille avec des partenaires locaux afin de s’assurer que les projets mis en place répondent au mieux aux besoins et aspirations des communautés qu’elle sert, dans le respect de leurs héritages culturels uniques. Une attention particulière est accordée à l’éducation et à l’autonomisation des femmes et des jeunes filles.
 

Matthieu Ricard, dans l'émission, explique que Karuna-Shechen accomplit 110 actions humanitaires par an, et que lui prend 77 fois l'avion dans une année pour se rendre là où on a besoin de lui... En trois ans, six écoles en bambou ont été construites, chaque famille apportant deux bambous. Cela permet à 7000 enfants en Inde d'être scolarisés. Il dit que les écoles en bambou sont très vite construites et correspondent à l'environnement écologique, bien mieux que des écoles en béton...

 

Après une thèse à l'Institut Pasteur, à 27 ans, il a décidé de changer de vie et de rejoindre le bouddhisme. Aujourd'hui, il participe à la neuroscience. Lors d'un travail qui a réuni les plus grands scientifiques et les méditants les plus reconnus ( 50 000 à 70 000 heures de méditation dans leur vie...) de par le monde, il a été reconnu que la plasticité du cerveau permet de modifier les comportements de façon certaine. Le fait de s'exposer régulièrement à un changement entraîne la prééminence de ce nouveau comportement dans le cerveau, ainsi de l'égoïsme à l'altruisme, par exemple...

 

Matthieu Ricard est également un éminent économiste sur le plan mondial. Il participe à un sommet annuel qui réunit les grands de ce monde, et jamais on ne lui a interdit de parler librement lors de ces sommets. Il peut ainsi s'adresser directement aux hommes d’État de ce monde, par exemple, à Bill Clinton, à l'époque... Il cite notamment le grand économiste Suisse de Zürich, Bruno S. Frey, qui dit l'altruisme ne peut pas être exclu des théories économiques parce que l'altruisme existe.

 

Extrait d'un blog sur le fameux économiste Suisse : http://leblogalupus.com/2011/05/11/bruno-s-frey-l%E2%80%99un-des-economistes-suisses-les-plus-celebres-fete-ses-70-ans/

 

L’économiste suisse Bruno S. Frey, professeur à l’Université de Zurich, est passé maître dans l’art de remettre en question quantité de dogmes économiques et politiques. Ses domaines de prédilection? Le bonheur, la gouvernance, le terrorisme.

 

Ce blog propose plusieurs extraits des propos de Bruno S. Frey.

 

Un dernier mot sur Matthieu Ricard, photographe :

On est tellement dans le syndrome du mauvais monde, ces photos sont un message d'espoir. Il est important de montrer la guerre pour éveiller la compassion. Mais il faut rétablir l'équilibre en montrant aussi le bonheur des gens. C'est ce que je fais en photographiant les Tibétains.

Voir la section galerie, entre autres, sur son site.

 

Matthieu Ricard moine bouddhiste MR1491-DB%206431-Gb.jpeg

Cette photo a une histoire, bien sûr... Vous pouvez aller la lire sur le site de Matthieu Ricard...

Matthieu Ricard moine bouddhiste.jpgSourire de la semaine, sur son site...

 

Il conclue :

Le défi, c'est de passer d'une transformation personnelle à la transformation de la société. L'altruisme n'est pas un luxe ni un idéal, mais une nécessité. Le meilleur des entraînements, c'est de devenir un meilleur être humain. C'est essentiel.

 

09/09/13

 

 

 

 



09/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres